Notre action en Haïti

Haïti pittoresque

Haïti compte 12 millions d’habitants dont 9 millions vivent sous le seuil de pauvreté.

Depuis l’été 2018, ils manifestent contre la vie chère et le scandale Petrocaribe. Cet accord énergétique régional conclu avec le Venezuela avait pour contrepartie un fonds de 1,5 milliard d’euros destiné à des projets de développement, mais il aurait été largement détourné par la classe politique et les hommes d’affaires haïtiens. La monnaie officielle, le gourde, a récemment perdu 60 % de sa valeur par rapport au dollar. C’est une autre calamité pour une population qui doit se nourrir essentiellement de produits importés. Le PIB par habitant qui n’était que de 868 $ en 2018, va encore dégringoler. Par comparaison avec nos autres pays d’intervention, le PIB était alors de 381 $ au Malawi, 1 700 $ au Bangladesh … et 41 631 $ en France 

Un mouvement social de grande ampleur se poursuit depuis 1998, exigeant un changement de fond qui passerait par le départ de l’actuel président, Jovenel Moïse. Ce dernier s’accroche au pouvoir, avec l’appui de l’oligarchie locale – et aussi celui de la communauté internationale, échaudée par les malheureuses expériences antérieures dont le retour désastreux d’Aristide…

Les conditions de vie des Haïtiens, déjà précaires, ne cessent de se détériorer. Et l’insécurité a explosé.

LE SOUTIEN DE PARTENAIRES

En 2019, nous avions aidé la communauté du village Fond des Blancs, au sud-ouest du pays, en cofinançant pour une petite ONG méritante l’achat du camion d’occasion qui assure ses navettes avec la capitale, dans des conditions de plus en plus difficiles, cheville ouvrière de l’association.

Ferrel et notre camion

En 2021, notre fonds de dotation PARTENAIRES SOLIDAIRES finance à hauteur de 10 000 € un bassin de pisciculture pour élever des tilapias. Ces poissons sont très riches en protéines, leur prix de revient est faible et leur élevage ne nécessite pas de connaissance particulière.

Une partie de la pêche sera consommée et l’autre sera vendue. Le revenu assurera la maintenance et contribuera à la réparation des infrastructures locales. Si le succès se confirme, un second bassin pourra être construit.

Environ 60 000 personnes sont concernées par ce petit projet qui démarrera sous la supervision d’un spécialiste en pisciculture rencontré lors de notre mission en 2018.

Effet du déboisement
Pont et lavoir construit par Ferrel et ses « Amis de Fond des Blancs »

Vidéo: « Fond des Blancs »