NOTRE ACTION AU BANGLADESH

avec les enfants des rues (depuis 2001)

Au Bangladesh, plusieurs centaines de milliers d’enfants vivent dans la rue. Orphelins, abandonnés ou victimes de sévices ils ont dû fuir leur famille. Ces enfants dits des rues sont livrés à eux-mêmes. Pour la plupart désocialisés, ils sont ignorés par l’administration, méprisés par la population et exploités par la pègre. S’ils restent dans la rue, leur espérance de vie ne dépassera pas 25 ans.
D’autres ont une famille mais vivent dans les très nombreux bidonvilles. Trop pauvres, leurs parents ne peuvent ni subvenir à leurs besoins ni les scolariser. Ils sont contraints de travailler ou de mendier : ce sont les enfants dans la rue.

Les Foyers d’accueil Maer Achol et Shukhi Ghar

Actif dans les campagnes bangladaises dès 1998,  Street Children’s Partners, émanation  locale de PARTENAIRES, ouvre en 2002 un Foyer d’accueil pour les enfants des rues à Mirpur, banlieue populaire de Dacca. Les premiers enfants recueillis le baptisent Maer Achol, ce qui signifie en bengali le pli du sari  (où la maman abrite son bébé)

Aujourd’hui, 330 enfants et adolescents, âgés de 6 à 19 ans y sont accueillis, soignés, éduqués et formés à un métier. Sur ce total, 80 vrais enfants des rues sont totalement pris en charge par PARTENAIRES dans ses deux Foyers. Les 250 autres, vivant dans les bidonvilles voisins avec leurs familles trop pauvres pour les scolariser, bénéficient en externes de notre école et de nos services (santé, formation).

Moments de vie au Foyer au foyer Maer Achol>

En 2012, ouverture d’un deuxième Foyer pour garçons adolescents qu’ils baptisent Shukhi Ghar, en bengali la maison du bonheur !  

Shukhi Ghar inauguré le 12.11.2012>

Les enfants des rues de Dhaka

Nos domaines d’action:

Nous offrons aux enfants:

ProtectionUn toit et un gardien pour la sécurité.

Nourriture, soins et  hygiène:   Trois repas équilibrés par jour, infirmerie et suivi psychologique sur place, suivi médical en hôpitaux partenaires, vêtements et douches.

Éducation et formation professionnelle:

  • Scolarité d’abord non-formelle au Foyer puis en école publique, au collège et lycée pour certains, à l’Université pour les plus talentueux de nos résidents.
  • Formations professionnelles diversifiées pour les autres avec deux organismes spécialisés, l’UCEP et SOS Villages d’enfants.
  • Atelier couture et travaux manuels – atelier informatique – cours d’anglais.
  • Sports et loisirs.

Insertion sociale et économique par un emploi qualifié:  Emploi stable à l’issue de leurs études ou de leur apprentissage avec suivi individuel pendant au moins deux ans.   

Une classe à Maer Achol
Atelier de couture à Maer Achol
Cours de Cuisine à Maer Achol
Travail scolaire à Shukhi Ghar
Cours d’informatique à Shukhi Ghar
Lecture à la bibliothèque ou dans la chambre
Une classe à l’UCEP
Formation en électronique à l’UCEP
Cours de musique

Et au foyer, on chante … et on danse…

Notre système de Parrainage

Nos parrainages sont collectifs pour être équitables envers tous les enfants et donner à chacun les mêmes chances de construire son avenir. Ce système permet d’inscrire votre démarche de parrainage dans un projet juste pour tous.

Grâce aux lettres semestrielles, nos parrains et marraines sont régulièrement informés de la vie au Foyer. Ils partagent ainsi l’histoire, les joies et les soucis des enfants, et sont tenus au courant des activités qui rythment leur vie.

Lettre aux parrains décembre 2020>

L’équipe du Foyer

L’équipe avec le Président et la Directrice

Les enseignantes

Film: MAER ACHOL, nouvel espoir

shima